Economie

Trois points en suspension pour Paris et l’Ile de France

Parmi les grands sujets prioritaires de Paris et la Région Ile-de France, on ne peut s’exonérer de pointer du doigt les mobilités, l’emploi des jeunes et le numérique. Parler de mobilité est passionnel La question de la mobilité en Ile-de-France est passionnelle. Quelle violence et quelle absence de débats ! Récemment la Maire de Paris, Anne Hidalgo, dans un petit livre « Respire » part en guerre contre la norme euro6, le diesel et les constructeurs automobiles. L’idée est généreuse mais le raccourci est un peu… court. Se battre pour que l’on respire mieux dans nos villes est un beau combat. En revanche, […]

Lire la suite

Non, les besoins de crédits de trésorerie des PME ne sont pas une vue de l’esprit

Si la loi Pacte, actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale, est un texte important qui vise à encourager les TPE PME à sortir d’un cycle de doutes et de méfiance vis-à-vis des politiques, des pouvoirs publics mais aussi de l’avenir, les questions de financement des TPE PME sont toujours d’une grande sensibilité. Et elles méritent une vraie attention et de vrais débats de la part des acteurs politiques comme des acteurs financiers. Mais parler, aujourd’hui, du financement des petites entreprises c’est reconnaître que les lignes ont bougé et savoir sortir des idées reçues. C’est aussi accepter de parler librement avec […]

Lire la suite

Financement du Grand Paris Express : Nos entreprises sont-elles des vaches à lait, des moutons ou des pigeons ?

Gilles Carrez est un parlementaire, du Val-de-Marne en Ile-de-France, aguerri. Il a été président de la Commission des Finances à l’Assemblée et à toujours milité pour la rigueur budgétaire, quels que soient les gouvernements. Il vient de rendre, le 6 septembre 2018 au Premier Ministre, un rapport sur le financement du Grand Paris Express. Jeudi 13 septembre, il est intervenu au CESER IDF pour présenter ses conclusions. Nous en avons profité pour lui poser trois questions qui préoccupent nos PME franciliennes. Un rapport de ce type, c’est toujours beaucoup de travail personnel. Mais aussi une large série de consultations d’organisations […]

Lire la suite

Commerces : les bailleurs sociaux doivent jouer leur rôle sociétal !

Alors que le plan « Action Cœur de Ville » va toucher une vingtaine de villes en Ile-de France, on peut justement se demander si, à Paris, nos quartiers prioritaires de la ville (QPV) ne sont pas définitivement les parents pauvres de l’attention de nos édiles. Malgré les discours, les réunions avec les associations, et les « bonnes intentions »  nos QPV se désertifient, s’appauvrissent, s’isolent durablement. Ils se radicalisent, même en partie, aujourd’hui. Les bons conseils des médecins de Molière ne manquent pour nous indiquer qu’adopter telle application numérique, changer de couleur d’enseigne ou de devanture, faire paraître une publicité, ici où là, sont les […]

Lire la suite

Moyens de paiement : les PME n’ont pas peur du changement

Ces dernières années, sans doute depuis la crise financière de 2008, nous sommes entrés, avec le développement de la part numérique dans nos univers professionnel et privé, dans une nouvelle relation à la monnaie. Et dans une nouvelle façon de consommer des biens et des services. Bien entendu, il y a encore dans les territoires des réticences en fonction des classes d’âges et de l’attachement à tel ou tel moyen de paiement mais désormais nous vivons, chaque jour, la révolution permanente des moyens de paiements. Et nous devons cette effervescence, non pas à notre bon plaisir, mais à la mondialisation des échanges…

Lire la suite

Sortie de l’Euro, clause Molière, les remèdes imaginaires

Utiliser la langue française sur les chantiers publics et la sortie de l’euro servent-elles réellement les PME ? Quoi que l’on dise, en France, une campagne pour l’élection présidentielle est l’occasion de débats et d’un fourmillement de propositions. En effet, jamais les candidats n’auront autant planché devant les médias, des auditoires différents et tenté de séduire les professionnels. Dans ce sac aux propositions pour un nouveau président, deux mesures économiques et politiques retiennent notre attention. L’imposition de la langue française sur les chantiers publics et la sortie de l’euro. Elles vont changer notre vie.

Lire la suite

Paiements, arrêtons de payer en espèces

Alors que les moyens de paiements dématérialisés commencent enfin à trouver leur place dans notre vie quotidienne – les paiements sans contact représentent déjà en France plus de 20 % des petits paiements -, certains conflits naissent parce que particuliers ou professionnels connaissent mal la réglementation. En France, le paiement par espèces est strictement réglementé.

Lire la suite

Ouvrir ou ne pas ouvrir le dimanche

Le débat sur la situation des TPE et PME parisienne et l’ouverture des commerces à Paris le dimanche méritent autre chose que des postures. Depuis 2015, les petites entreprises tous secteurs confondus qui sont présentes en boutiques dans la plupart des rues de Paris, et dans tous nos quartiers, ont souffert directement ou indirectement des attentats, d’une raréfaction de la clientèle, de la concurrence accrue des grandes enseignes qui vendent à bas prix et du dumping de la vente à distance via l’internet qui est fiscalement délocalisé.

Lire la suite

Le chèque fait de la résistance face aux autres moyens de paiement

Le chèque fait de la résistance face aux autres moyens de paiement. Les banques le jugent coûteux et archaïque, l’Etat lui reproche son manque de fiabilité, pour les PME, il a un coût de gestion et d’impayé mais il reste apprécié des Français… Jeudi, l’amendement du gouvernement visant à réduire sa durée de validité devait de nouveau être discuté au Sénat.

Lire la suite

Les PME et la révolution des moyens de Paiements

logo-latribuneCe lundi 4 avril, s’est tenue la première réunion du Comité National des Paiements Scripturaux (CNPS). Il prend la suite du Comité National SEPA. La création de cette structure était demandée et attendue par les PME d’autant que Michel Sapin, le ministre de l’Économie et des Finances, l’avait officiellement annoncée en octobre 2015 dans le cadre de la Stratégie Nationale des Paiements. Le gouvernement suit sa feuille de route, c’est bien. Reste à savoir si ce Comité saura être à l’écoute des PME…

Loi travail, le rendez-vous manqué avec les PME

logo-latribunePourtant tout cela a commencé sous les meilleurs hospices. Au début de l’année, la commission Badinter déclare que le code du Travail est devenu « obscur et inquiétant pour les salariés et pour les entreprises » et qu’il faut réformer. Dans la foulée, le premier ministre qu’il présente, sans délai, au parlement un projet de loi qui va « profondément changer la vie des entreprises ». Le mois de mars et les giboulées passent et ce qui doit donner de « nouvelles libertés » aux PME apporte de « nouvelles protections » pour les salariés. Chaque jour nous offre des mesures contradictoires, une chatte n’y retrouverait pas ses petits, nous non plus…

Petits crédits, les banques doivent changer leurs pratiques

Les banques ont annoncé des mesures pour améliorer les relations banques PME. Elles se sont « engagées » à répondre rapidement aux demandes de crédits et à motiver les refus. Prochainement, l’Observatoire du financement fera un bilan de la situation. Mais si les relations banques PME ont réellement progressé on ne comprend toujours pas pourquoi certains indicateurs soulignent régulièrement qu’un tiers des PME ont des difficultés d’accès au crédit et que l’autocensure freine le développement des entreprises…

Moyens de paiement : Sapin abat ses cartes

Michel Sapin, le ministre de l’économie et des finances, a fait connaître la stratégie nationale des moyens de paiement. Et le défi n’est pas anodin pour notre pays face à la mondialisation des échanges, tant du côté des entreprises, des associations et des consommateurs, dans la sphère privée ou publique. En effet, des changements fondamentaux sont à attendre en matière de paiements. Ne les subissons pas…

Paris, capitale des moyens de paiement

Les assises des moyens de paiements ont dressé un constat de nos entreprises et ont montré l’existence d’un consensus pour avancer rapidement vers des solutions nouvelles et concrètes en matière de paiements. Et cela dans les relations entre l’État, les collectivités publiques, les banques, les entreprises, les associations et les consommateurs. Maintenant, il appartient d’avancer. Les PME ne peuvent pas se bunkeriser dans un contexte de mondialisation des échanges Mais le choix des entrepreneurs ne doit pas se faire par défaut. Nous avons besoin d’une impulsion gouvernementale et d’un vrai partenariat de tous les acteurs du secteur des moyens de paiements.