Pourquoi Etienne Marcel inspire mon action…

Créé en 2010, le prix Etienne Marcel a pour ambition de valoriser les entreprises impliquées dans la vie du territoire, ce qui n’était guère le cas jusqu’alors. Chacun existait et travaillait d’un côté du Rubicon, sans pont ni passerelle vers l’autre. Seules les grandes entreprises avaient – parfois – un certain ancrage sociétal dans les territoires. Avec la crise de 2008, les PME ont pris conscience, notamment à travers la formation de leurs dirigeants, qu’elles devaient s’impliquer davantage dans la vie de la cité…

Lire la suite

L’ouverture du dimanche est déjà dans les mentalités !

Face au développement des méga centres commerciaux ou centres de magasins d’usines lowcost, les PME indépendantes sont confrontées à une nouvelle forme de concurrence. Elle bouscule nos codes: notre façon d’acheter, la relation au client et au produit mais aussi les heures et les jours d’ouverture des magasins. Cette apparence de liberté parle aux consommateurs d’autant que les grands groupes à la manœuvre ont su s’en saisir.

Insertion économique: des paroles, des actes et des résultats

Insertion économique des paroles, des actes et des résultatsLe second tour pour l’élection du président de la République semble, faute de perspectives sur l’emploi, considérer comme accessoire le train de dégradation sociale qui touche à la fois les salariés et les petits patrons. Depuis septembre 2008, le tsunami économique, financier et social emporte tout. Nul n’est donc à l’abri d’un problème professionnel, d’un accident de la vie ou d’un refus d’accès au crédit. Dans ce contexte l’insertion par l’activité économique est le parent pauvre des politiques de l’emploi. Ce monde est celui des publics en difficultés, sans diplômes. Doit-on les oublier ?

Emploi des jeunes

Emploi des jeunesM. Joël Cogan à présenté, pour la DDTEFP de Paris  le 18 février 2010, les chiffres officiels de l’emploi des jeunes (catégorie A) pour les mois de novembre et décembre 2009.

On y constate que l’amélioration du marché du travail a profité en premier aux jeunes (hommes et femmes) puisque l’on comptait  7930 jeunes inscrits en novembre alors qu’ils n’étaient que 7730 jeunes inscrits en décembre 2009 soit  un repli significatif (-2,5) par rapport au mois précédent…