Ouvrir ou ne pas ouvrir le dimanche

Le débat sur la situation des TPE et PME parisienne et l’ouverture des commerces à Paris le dimanche méritent autre chose que des postures. Depuis 2015, les petites entreprises tous secteurs confondus qui sont présentes en boutiques dans la plupart des rues de Paris, et dans tous nos quartiers, ont souffert directement ou indirectement des attentats, d’une raréfaction de la clientèle, de la concurrence accrue des grandes enseignes qui vendent à bas prix et du dumping de la vente à distance via l’internet qui est fiscalement délocalisé.

Lire la suite

Le chèque fait de la résistance face aux autres moyens de paiement

Le chèque fait de la résistance face aux autres moyens de paiement. Les banques le jugent coûteux et archaïque, l’Etat lui reproche son manque de fiabilité, pour les PME, il a un coût de gestion et d’impayé mais il reste apprécié des Français… Jeudi, l’amendement du gouvernement visant à réduire sa durée de validité devait de nouveau être discuté au Sénat.

Lire la suite

Piétonisation : les PME devant le fait accompli

Crédits photo : Christophe Ena/AP

Pour les entreprise Franciliennes, l’impossibilité de traverser Paris via les voies sur berges constitue un risque et un coûts supplémentaires pour leur activité. Les PME du transport, des fruits et légumes, produits frais, de déménagement et l’hôtellerie-restauration sont particulièrement pénalisées. Elles sont d’autant plus touchées que le  Conseil de Paris vient de voter la fermeture à la circulation de la voie Georges-Pompidou sur 3,3 kilomètres, sans expérimentation préalable ni concertation…

Crédits photo : Christophe Ena/AP

Lire la suite

Inondations: mode d’emploi des indemnisations

Une berge de la Seine à Paris le 4 juin 2016 Photo DOMINIQUE FAGET. AFP […] outre une déclaration de sinistre immédiate, l’entrepreneur doit prendre «toutes les mesures conservatoires», c’est-à-dire nettoyer, purger, mettre hors d’eau ce qui est possible, et aérer, pour ne pas aggraver le sinistre.

Il pourra par la suite effectuer une déclaration complémentaire en ayant établi un bilan de tout ce qui a été détruit ou endommagé (locaux, stocks…). A défaut de factures, il faut demander aux fournisseurs des duplicatas.

En cas de trésorerie insuffisante, l’entrepreneur peut solliciter une avance à son assureur pour l’aider «à répondre aux frais les plus urgents» […]

Lire la suite