Search Results for: Europe

Quinquennat saison 2 : Pas de redémarrage sans confiance ni stabilité

En battant un nouveau record d’abstention, le second tour des élections municipales a confirmé la “fatigue démocratique” qui progresse scrutin après scrutin au sein du corps électoral : à mesure que les abstentionnistes forment le premier parti de France, le vote cède la place à un répertoire d’actions politiques alternatives – grèves, manifestation, pétition, boycott … – de plus en plus violentes. Bonnets rouges, gilets jaunes, blouses blanches, les nouveaux mouvements sociaux “chromatiques” se mobilisent à l’écart des syndicats … La défiance est forte et le risque d’instabilité est élevé. Bien sûr, les motifs d’inquiétude sont nombreux : effondrement du […]

Lire la suite

Aimer la France c’est aimer nos entreprises

Cette année nous aurons un 14 juillet particulier. Notre fête nationale a été « réinventée » et au lieu du traditionnel défilé des troupes qui descendent les Champs Elysées nous rendrons un hommage aux personnes civiles et militaires engagées dans la lutte contre la Covid-19. Je ne sais pas si l’Etat a prévu, dans cette fête militaire, de penser à nos entreprises mais « les activités essentielles » ont contribué à participer à la guerre contre la Covid-19 et ont assuré l’intendance de notre vie quotidienne pendant le confinement. Comme dans un conflit armé, La Covid-19  a touché profondément l’économie de la France comme […]

Lire la suite

12 ans après la crise, quid du financement des TPE ?

Plus de 12 ans après la crise financière, le financement des entreprises reste parmi les premières préoccupations des dirigeants de TPE PME. Mais les conditions de financement des entreprises se sont fortement améliorées. Et si, 81 % des TPE font confiance à leur banque, des difficultés subsistent, ici et là, dans nos territoires… Le temps des entrepreneurs a aussi un prix Plus de 12 ans après la crise financière, le financement des entreprises reste parmi les premières préoccupations des dirigeants de TPE PME. Et pourtant, avec des taux bas, les conditions de financement des entreprises se sont fortement améliorées. Tout […]

Lire la suite

Le Prix Etienne Marcel 2019

Légende photo, de gauche à droite : Lionel MORETTO – CFER Métafer, Fabienne SALIGUE – Maison Fey, Bernard Cohen-Hadad, Président du Prix Etienne Marcel, Gaël HARDY – Crézé SAS, Catherine PETITJEAN – Pains d’épices Mulot et Petitjean Entrepreneuriat citoyen : remise du Prix Etienne Marcel 2019 mercredi 26 juin au Sénat Le Prix Etienne Marcel 2019 a été remis le mercredi 26 juin au Sénat, en présence de François PATRIAT, sénateur de la Côte d’Or, ancien Ministre, à des TPE-PME qui innovent en faveur de l’emploi, la formation professionnelle, l’égalité des chances, le développement durable, l’implication régionale, pour mieux concilier leur […]

Lire la suite

Ne supprimez pas le TEG c’est utile aux PME !

Il est des années qui se terminent mal et d’autres qui ne commencent pas vraiment mieux pour les PME. L’année 2018 s’est terminée avec la crise des Gilets Jaunes et une chute de nos chiffres d’affaires : 45 %  de baisse, en décembre, dans certaines activités. Dans beaucoup de rues commerçantes c’est la désolation. Rien, même les soldes, ne permettra de récupérer ce qui n’a pas été gagné. Et comme si une peine ne suffisait pas certains poussent le gouvernement à prendre en 2019 une ordonnance supprimant le Taux Effectif Global (TEG) pour les prêts aux entreprises. Le TEG, un élément […]

Lire la suite

L’emploi des travailleurs handicapés, un enjeu PME

La semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées vient de se terminer. Elle a été occultée par la question de l’augmentation du gazole, les gilets jaunes et l’affaire Carlos Ghosn. Est-ce dommage ?  Bien entendu, mais ce n’est pas pour autant que rien ne bouge. Car l’emploi des travailleurs handicapés est, et doit rester, une préoccupation au quotidien dans nos territoires. Il doit aussi s’apprécier sur le long terme.

Le combat religieux n’a pas sa place dans l’entreprise

La Cour de Justice de l’union européenne vient de consacrer le principe de neutralité du fait religieux dans l’entreprise. Cette décision qui met en avant l’importance du dialogue interne dans l’entreprise mais reconnait aussi le pouvoir de direction et de contrôle du chef d’entreprises face au développement de l’intégrisme religieux. N’oublions pas qu’il y a quelques semaines, le gouvernement français avait publié un guide du fait religieux dans l’entreprise…

Lire la suite

La démocratie française et rien d’autre

« Les odieux attentats commis dans les locaux de Charlie Hebdo, dans la superette Casher, les sauvages assassinats à l’encontre de civils et des personnels de police, sont pour nous un choc indicible et une véritable peine. Et les mots pour exprimer, sans passion, ce que nous ressentons sont difficiles à venir. « La volonté d’espoir, quand il n’y a plus d’espoir s’appelle l’espérance » écrivait Jean-François Deniau. Dans un sursaut salutaire, tous les rassemblements du week-end ont su réunir, dans la parfaite union, l’Europe, la France, une partie du monde, en un hommage émouvant, sincère et réconfortant …

Baisse de l’Euro, pourvu que ça dure !

N’en déplaise aux anti-européens, depuis plusieurs semaines la Banque Centrale Européenne (BCE) intervient méthodiquement pour accompagner les Etats et étayer l’amorce de la reprise économique en Europe. La baisse des taux directeurs a été bien perçue par les marchés, les investisseurs et les grandes entreprises même si, en France, la confiance n’est pas encore au rendez-vous. Si elle se confirme, sur le long terme, la baisse du taux de change de l’euro, que nous avions appelé de nos vœux, est une bonne nouvelle économique car elle peut aider à financer certaines réformes indispensables et encourager les PME à se développer à l’international…

SEPA, au 1er août on aura évité la casse !

A moins d’un mois de l’échéance SEPA, qui concerne l’harmonisation des virements et prélèvements dans toute l’Europe, quel bilan peut-on tirer de la migration des entreprises et des conditions dans lesquelles cette opération s’est réalisée ? On prévoyait le pire, les banques et les entreprises ont-elles joué le jeu ? A-t-on pu éviter les difficultés opérationnelles, garantir la sécurité des comptes des entreprises et consolider un dispositif qui doit faire progresser les PME sur le chemin de la dématérialisation des échanges financiers ?

La simplification ou le leurre de la simplicité

L’arrivée de Manuel VALLS à Matignon, le changement de style à la tête du gouvernement et le débat interne à la majorité parlementaire sur les 50 milliards d’économie ont éclipsé le rapport Mandon-Poitrinal sur la simplification. Les entreprises attendent un vrai changement en leur direction et tous les baromètres montrent que les entrepreneurs sont soucieux de l’instabilité des normes. Depuis des années les PME et les PMI subissent l’inflation administrative, fiscale ou sociale et en paient le prix. Elles veulent des réformes durables aux effets concrets. Le traumatisme de la crise exacerbé par le jeu des mesures ou contremesures du Mikado administratif français ou européen et du principe de précaution freine leurs initiatives.

Nouvel avenir pour les systèmes d’encaissement

Selon une étude Visa Europe, 53% des très petites entreprises françaises jugent pertinentes les nouvelles solutions permettant d’accepter des paiements par carte en situation de mobilité. 71 % de ces acteurs sont prêts à les adopter dans les six mois. Face au potentiel offert par le mPos, les grands réseaux de paiement sont bien décidés à accompagner son déploiement massif.

SEPA évitons d’aller dans le mur

Ces dernières semaines, après deux interventions ministérielles et malgré une implication forte de la Banque de France, la France qui jusqu’à présent faisait partie des bons élèves de l’Europe sur la migration SEPA est désormais en retard. À moins d’un mois de l’échéance, on ne peut s’empêcher de se poser des questions sur la situation de nos entreprises et la fluidité des moyens de paiements dans notre économie.

Lire l’intégralité de l’article

SEPA, les PME doivent passer à la vitesse supérieure

Dans cette courte vidéo la Fédération Bancaire Française (FBF), la CGPME et le MEDEF rappellent ensemble aux entreprises qu’il est urgent d’effectuer leur migration aux moyens de paiement SEPA. L’heure est à l’accélération car il reste moins de 90 jours avant la date limite et obligatoire fixée au 1er février 2014 par la réglementation européenne.

SEPA, éviter le cauchemar…

Ce grand chantier européen, baptisé Sepa pour Single Euro Payments Area, a été ouvert avec la création de la monnaie unique européenne. Il sera donc enfin sur les rails le 1er février 2014. Cette échéance marquera une rupture opérationnelle pour les entreprises. «L’adaptation à Sepa ne se fait pas tout seul, souligne Bernard Cohen-Hadad, président de la Commission financement de la CGPME. Les entreprises vont devoir intervenir dans leurs systèmes informatiques pour les adapter aux nouvelles normes de virement et prélèvement.» Les logiciels de gestion et les processus commerciaux devront aussi être, à la marge, modifiés.

Lire l’intégralité de l’article

M'inscrire à la newsletter