Financement

Nouvel avenir pour les systèmes d’encaissement

Selon une étude Visa Europe, 53% des très petites entreprises françaises jugent pertinentes les nouvelles solutions permettant d’accepter des paiements par carte en situation de mobilité. 71 % de ces acteurs sont prêts à les adopter dans les six mois. Face au potentiel offert par le mPos, les grands réseaux de paiement sont bien décidés à accompagner son déploiement massif.

Le Crowdfunding ou l’enjeu de proximité

La réforme de la finance participative, ou crowdfunding, va dans le sens de l’histoire. Elle correspond à un vrai besoin des PME, et à une tendance des épargnants à vouloir investir localement, à privilégie le circuit court. Le gouvernement a annoncé récemment des mesures en faveur du développement de la finance participative. Cette réforme était nécessaire.

Des petits crédits aussi pour les entreprises

Micros crédits ou petits crédits, cela fait partie de débats entre économistes et chacun a sa recette, ses gourous starisés ou nobélisés. Mais tout l’enjeu de la consommation tourne autour de règles simples : faut-il privilégier l’offre ou encourager la demande ? A quels coûts pour l’économie ? Avec quels supports et à quels prix pour les bénéficiaires ?

C’est l’objet de divergences entre la droite et la gauche. D’autant qu’avec la mondialisation des échanges les effets des politiques nationales sont lissés. Les recettes tentées ces dernières années ne visaient pas à rétablir les taux de marges des entreprises.

L’offre de crédit est-elle restreinte pour les PME ? 

Pour les entreprises employant moins de dix salariés, les TPE, c’est la double peine: elles ne peuvent compter que sur le crédit bancaire et rament pour l’obtenir. « Ce sont les sans-grade, les laissés-pour-compte du crédit« , résume Bernard Cohen-Hadad, président de la commission financement des entreprises de la CGPME et du Think tank Etienne Marcel. Une réalité qui est sous-estimée par les statistiques : la Banque de France ne compte que les demandes de crédits supérieurs à 25 000 euros.

Lire l’intégralité de l’article

Banquiers, aidez les PME à prendre des risques !

La demande de crédit par les PME reste relativement faible en raison des incertitudes économiques du moment. C’est une demi-bonne nouvelle car, en creux, cela signifie que ce n’est pas l’offre de crédit qui ferait défaut. Le verre est donc à moitié plein pour l’économie française et pour les PME qui ont actuellement des projets de croissance : le crédit peut les aider à grandir.

Lire l’intégralité de l’article

Et si on arrêtait de tirer sur le CICE ?

Les critiques vont bon train contre le Crédit Impôt Compétitivité et Emploi (CICE), mis en place par le gouvernement le 1er janvier dernier. Pour Bernard Cohen-Hadad, Président de la Commission Financement de la CGPME, cette mesure est pourtant idéale pour baisser le coût du travail, et garder le cap sur l’emploi.

De quel défaut originel est coupable le Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) ? C’est la question que chaque entrepreneur à la recherche de financements, dans les territoires, est en droit de se poser tant ce dispositif récent, qui dispose d’une enveloppe de 20 milliards d’euros, semble ne pas répondre aux attentes d’une multitude de lobbies, acteurs économiques ou politiques.

Lire l’intégralité de l’article

Financement participatif : les trois leviers…

Fleur Pellerin, la ministre déléguée aux PME et à l’économie numérique, a dévoilé une règlementation destinée à favoriser l’essor de ce nouveau mode de financement, qui pèse déjà 80 millions d’euros en France. Le «crowfunding » a acquis une légitimité certaine, en France. Et Le crowfunding n’est pas un gadget. La preuve, c’est au ministère de l’Economie et des Finances que se sont tenues, le 30 septembre, ces premières assises du financement participatif. Lequel consiste à mettre en relation quasi-directe – via des plates-formes Internet – des porteurs de projets en quête de financement avec des particuliers disposés à effectuer des dons, à prêter de l’argent ou bien à investir des capitaux.

Lire l’intégralité de l’article

La reprise c’est maintenant ou pas ?

La Banque de France a revu à la hausse sa prévision de croissance pour le troisième trimestre de l’année. Celle-ci augmente de 0,2 point après une prévision de 0,5% de croissance pour le second trimestre. Des chiffres que semblent confirmer les dernières publications de l’OCDE qui note une « tendance positive » en ce qui concerne l’hexagone. Mais outre les projections économiques, les acteurs de terrain ressentent-ils la reprise économique ?

Lire l’intégralité de l’article

Le PEA-PME pour investir dans « toutes » les PME ?

Vous avez un peu d’argent dans le côté ? Plutôt que de le laisser dormir, investissez-le dans une PME ! Le gouvernement veut orienter l’épargne des français vers les Petites et moyennes entreprises à l’aide d’un nouveau Plan d’épargne en actions (PEA) dédié aux petites sociétés et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI), a annoncé le ministre de l’Economie Pierre Moscovici.
Ce PEA-PME sera créé dans le cadre du projet de loi de finances 2014. Avec un plafond de 75.000 euros

Lire l’intégralité de l’article

Crédits de trésorerie, le défi des fonds propres

Face à l’ampleur des besoins, les professionnels préconisent une mobilisation de l’épargne et une attention envers tous les profils d’entreprises. La nécessité d’aider les petites entreprises françaises à renforcer leurs fonds propres a été très souvent évoquée – en vain – depuis quelques années, et encore plus depuis le déclenchement de la crise financière. Au point de devenir une urgence aujourd’hui.

Livret A : financer les banques ou financer les PME ?

Livret A  financer les banques ou financer les PME
La baisse du taux du livret A et la réforme de l’épargne réglementée qui l’accompagne par décret, au 1er Août 2013, est en train de passer comme une lettre à la Poste. C’est bien dommage. Quelques réactions épidermiques des épargnants et des entrepreneurs s’expriment sur le web et révèlent une véritable inquiétude. Une baisse de 50 points de base du taux du livret A et du Livret de Développement Durable (LDD) ne va pas de soi…

SEPA, surtout ne pas attendre le dernier moment !

SEPA, surtout ne pas attendre le dernier moment !Q : banques-sepa.fr : Que signifie SEPA aujourd’hui pour les TPE/PME ? Où en sont-elles du passage aux nouveaux moyens de paiement européens ?
Bernard Cohen-Hadad : Aujourd’hui SEPA n’est pas encore significatif pour les PME. Bien sûr le terme est connu grâce à l’information faite par toutes les organisations. Par exemple, les responsables de PME voient SEPA régulièrement sur leurs bordereaux de virement. Par contre, il faut bien admettre que les modifications nécessaires à la mise en œuvre restent peu connues et insuffisamment maîtrisées par les petites entreprises. Les actions de pédagogie et d’échanges de bonnes pratiques entre PME sont plus que jamais nécessaires.

Q : A quoi tient ce décalage pour les PME ? Est-ce préoccupant par rapport à l’urgence moins de 8 mois avant la date définitive ?
Bernard Cohen-Hadad : L’échéance du 1er février 2014 paraît encore bien lointaine pour nombre de TPE/PME, qui sont préoccupées d’abord à la conjoncture et la tenue de leurs carnets de commandes. Il faut aussi être conscient que le tempo des PME diffère de celui des grandes entités. La taille des PME leur permet d’être très réactives sur un projet, et elles préfèrent souvent densifier les actions à mener.

Lire l’intégralité de l’article

Le capital investissement, absent des mesures de François Hollande

Le capital investissement, absent des mesures de François HollandeEn 2012, selon les chiffres de l’AFIC, les investisseurs en capital ont investi 6072 millions d’euros au capital de 1548 entreprises soit un ticket moyen de 3,9 millions d’euros par entreprise (5,7 en 2011). Le capital investissement connait une crise de financement et les tickets d’investissements s’adressent prioritairement aux entreprises d’une certaine dimension. C’est dommage car le capital investissement en amorçage, en développement et en reprise d’entreprise doit devenir durablement une source complémentaire du financement bancaire pour toutes les entreprises. Il doit aider toutes les PME à se développer. Encore faut-il changer de braquet.

Lire l’intégralité de l’article

M'inscrire à la newsletter

* indicates required

Sélectionnez les différentes manières que vous m'autorisez à utiliser pour vous contacter.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription situé dans le bas des newsletters.

Nous utilisons Mailchimp comme plateforme marketing. En vous inscrivant, vous reconnaissez que vos informations seront transférées sur notre compte mailchimp pour être gérées.. En savoir plus sur Mailchimp.