Financement

CPME Paris Ile-de France | La cotation Banque de France, comment ça marche ?

Également publié le 17/03/2021 sur le site de la CPME Paris Ile de France Face à la crise sanitaire, la situation des entreprise est contrastée, selon Jean-Pascal Prevet. La situation est “bonne dans les entreprises du bâtiment“. Dans l’industrie, la situation est revenue à la “normale”. Elle n’est pas non plus “mauvaise pour les services aux entreprises“. Cependant, la situation est “vraiment très difficile” pour le secteur de l’événementiel, la culturel et l’hôtellerie-restauration. Crédit photo : Affaires photo créé par jcomp – fr.freepik.com

Soutien à l’économie : « On est dans une préoccupation de capacité et de durée de remboursement ».

Propos recueillis le 10/11/2020 par L.B pour revue-banque.fr Bruno Le Maire a annoncé des adaptations des mesures de soutien aux entreprises fin octobre. Elles peuvent contracter un PGE jusqu’au 30 juin 2021 et demander une seconde année de différé de remboursement. La question de la durée de la crise reste un gros point d’incertitude pour évaluer le bon calibrage des mesures. Que pensez-vous des dernières adaptations du PGE ? Le fait qu’une entreprise ait la possibilité de revenir sur une demande de PGE qui n’avait pas été obtenu en totalité du maximum possible est nouveau et bienvenu. Et le fait […]

Lire la suite

Bailleurs sociaux, nos TPE-PME comptent sur vous !

Avec les conséquences économiques de la crise sanitaire du Covid-19, l’enjeu social, la qualité de vivre et de travailler à Paris et en Ile-de-France vont faire partie des principales préoccupations des 12 millions de franciliens. Plus de 2 millions de nos collaborateurs sont en chômage partiel et tous les secteurs d’activité souffrent. Ceux en lien avec le public sont à terre (tourisme, hôtellerie-restauration, commerce non alimentaire, artisans, services à domicile, événementiel…) et le maintien des mesures de fermeture, après le 11 mai, nous font craindre qu’elles se retrouvent sous terre. Plus de 2 millions de nos collaborateurs sont en chômage […]

Lire la suite

Marchés et commerces ambulants

J’ai demandé à Anne Hidalgo,  l’exonération de 30 jours de droits de place pour les commerçants ambulants titulaires d’emplacements dans les halles et marchés parisiens qui subissent eux aussi en coeur de ville un très lourd préjudice (entre 20 et 50% de perte sèche de chiffre d’affaires) du fait des mouvements sociaux et de la grève des transports qui dure depuis le 5 décembre. N’oublions pas les commerçants ambulants qui travaillent sur nos marchés et dans nos halles des quartiers de Paris. Ils contribuent à la vie économique, créent du lien sociétal de proximité. Actuellement, ils vivent des moments difficiles. […]

Lire la suite

Ne supprimez pas le TEG c’est utile aux PME !

Il est des années qui se terminent mal et d’autres qui ne commencent pas vraiment mieux pour les PME. L’année 2018 s’est terminée avec la crise des Gilets Jaunes et une chute de nos chiffres d’affaires : 45 %  de baisse, en décembre, dans certaines activités. Dans beaucoup de rues commerçantes c’est la désolation. Rien, même les soldes, ne permettra de récupérer ce qui n’a pas été gagné. Et comme si une peine ne suffisait pas certains poussent le gouvernement à prendre en 2019 une ordonnance supprimant le Taux Effectif Global (TEG) pour les prêts aux entreprises. Le TEG, un élément […]

Lire la suite

Non, les besoins de crédits de trésorerie des PME ne sont pas une vue de l’esprit

Si la loi Pacte, actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale, est un texte important qui vise à encourager les TPE PME à sortir d’un cycle de doutes et de méfiance vis-à-vis des politiques, des pouvoirs publics mais aussi de l’avenir, les questions de financement des TPE PME sont toujours d’une grande sensibilité. Et elles méritent une vraie attention et de vrais débats de la part des acteurs politiques comme des acteurs financiers. Mais parler, aujourd’hui, du financement des petites entreprises c’est reconnaître que les lignes ont bougé et savoir sortir des idées reçues. C’est aussi accepter de parler librement avec […]

Lire la suite

Paiements, arrêtons de payer en espèces

Alors que les moyens de paiements dématérialisés commencent enfin à trouver leur place dans notre vie quotidienne – les paiements sans contact représentent déjà en France plus de 20 % des petits paiements -, certains conflits naissent parce que particuliers ou professionnels connaissent mal la réglementation. En France, le paiement par espèces est strictement réglementé.

Lire la suite

Le chèque fait de la résistance face aux autres moyens de paiement

Le chèque fait de la résistance face aux autres moyens de paiement. Les banques le jugent coûteux et archaïque, l’Etat lui reproche son manque de fiabilité, pour les PME, il a un coût de gestion et d’impayé mais il reste apprécié des Français… Jeudi, l’amendement du gouvernement visant à réduire sa durée de validité devait de nouveau être discuté au Sénat.

Lire la suite

Export : l’assurance crédit est-elle une bonne solution ?

Les garanties proposées par les assureurs crédit sont nombreuses : risques de fabrication, d’interruption, de crédit, de non-paiement, de non-transfert de la marchandise… Autant d’aléas auxquels les entreprises seront confrontées aussi bien en France qu’à l’étranger. Cependant, l’international recèle bien des difficultés spécifiques, par exemple le taux de change. “Quelques points de hausse du taux de l’euro contre la devise de facturation peuvent annihiler la marge de l’entreprise exportatrice, voire remettre en question sa rentabilité, et donc son existence”, prévient Bernard Cohen-Hadad, président de la commission financement des entreprises de la CGPME. C’est pourquoi les assureurs crédit comme les pouvoirs publics.

4 piliers du financement des PME pour l’emploi

Bernard Cohen HadadLe pacte de responsabilité qui vient d’être signé par une partie des syndicats et les organisations patronales n’en finira pas de faire grincer des dents. On parle de cadeaux aux entreprises. Qui dans le monde économique peut réellement le croire ? En 2013, 60 000 entreprises n’ont-elles pas cessé leur activité ? Et depuis plusieurs mois la Médiation nationale du crédit ne voit le nombre des saisines augmenter.
Dans ce contexte morose, il est indispensable de faire des réformes de rester positif et d’encourager la reprise.

« TPE : le mPOS oui, mais pas à n’importe quel prix ! »

Alors que plus de 61 millions de cartes bancaires sont utilisées dans l’hexagone, 64% des TPE n’acceptent pas la carte bancaire. Les TPE sauront-elles se saisir de la Solution d’encaissement mobile (mPOS, ou mobile point of sale) ? Aux Etats unis, l’entreprise pionnière de ce système « Square » compte, deux après son lancement, plus deux millions d’utilisateurs et affiche plus de six milliards de dollars de transactions annuelles. Une réussite. En France, les freins relèvent-ils de nos traditions d’encaissement ou d’un problème de coûts ?

TPE et PME à vos cartes prêts, partez…

Alors que la carte bancaire séduit toujours davantage de particuliers, les TPE, mal équipées, accusent un retard handicapant pour leur compétitivité. On comptait dans notre pays à la fin de l’année 2013, 75,5 millions de cartes SIM mobiles. Les réseaux téléphoniques mobiles et le web à travers les Smartphones, les tablettes accompagnent tous les mouvements de notre vie et les échanges entre clients, salariés et entreprises.

M'inscrire à la newsletter

* indicates required

Sélectionnez les différentes manières que vous m'autorisez à utiliser pour vous contacter.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription situé dans le bas des newsletters.

Nous utilisons Mailchimp comme plateforme marketing. En vous inscrivant, vous reconnaissez que vos informations seront transférées sur notre compte mailchimp pour être gérées.. En savoir plus sur Mailchimp.