Piétonisation : les PME devant le fait accompli

Crédits photo : Christophe Ena/AP

Pour les entreprise Franciliennes, l’impossibilité de traverser Paris via les voies sur berges constitue un risque et un coûts supplémentaires pour leur activité. Les PME du transport, des fruits et légumes, produits frais, de déménagement et l’hôtellerie-restauration sont particulièrement pénalisées. Elles sont d’autant plus touchées que le  Conseil de Paris vient de voter la fermeture à la circulation de la voie Georges-Pompidou sur 3,3 kilomètres, sans expérimentation préalable ni concertation…

Crédits photo : Christophe Ena/AP

Lire la suite

Inondations: mode d’emploi des indemnisations

Une berge de la Seine à Paris le 4 juin 2016 Photo DOMINIQUE FAGET. AFP […] outre une déclaration de sinistre immédiate, l’entrepreneur doit prendre «toutes les mesures conservatoires», c’est-à-dire nettoyer, purger, mettre hors d’eau ce qui est possible, et aérer, pour ne pas aggraver le sinistre.

Il pourra par la suite effectuer une déclaration complémentaire en ayant établi un bilan de tout ce qui a été détruit ou endommagé (locaux, stocks…). A défaut de factures, il faut demander aux fournisseurs des duplicatas.

En cas de trésorerie insuffisante, l’entrepreneur peut solliciter une avance à son assureur pour l’aider «à répondre aux frais les plus urgents» […]

Lire la suite

Les PME et la révolution des moyens de Paiements

logo-latribuneCe lundi 4 avril, s’est tenue la première réunion du Comité National des Paiements Scripturaux (CNPS). Il prend la suite du Comité National SEPA. La création de cette structure était demandée et attendue par les PME d’autant que Michel Sapin, le ministre de l’Économie et des Finances, l’avait officiellement annoncée en octobre 2015 dans le cadre de la Stratégie Nationale des Paiements. Le gouvernement suit sa feuille de route, c’est bien. Reste à savoir si ce Comité saura être à l’écoute des PME…