Le plus bel héritage des JOP de Paris 2024

Article publié le 5 décembre 2023 sur le site de l’Opinion

Alors que de récentes prises de parole publiques anticipent des transports en commun « hardcores » voire « pas prêts » à l’été 2024, j’estime que l’accélération de la mise en accessibilité pour les personnes handicapées et l’évolution des mentalités sur le handicap seraient les plus beaux héritages des Jeux.

Certes, des progrès ont été réalisés depuis la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances. Mais, si « toute personne handicapée a droit à la solidarité de l’ensemble de la collectivité nationale« , près des ⅔ des 900 000 établissements recevant du public (ERP) de catégorie 5, les « ERP du quotidien » (commerces, hôtels, cafés, restaurants, cabinets médicaux, pharmacies…), n’en restent pas moins inaccessibles – la plupart ayant obtenu des dérogations – pour une partie des 12 millions de Français handicapés, soit 20% de la population (dont 80% de handicaps invisibles). A cette inaccessibilité physique s’ajoute l’inaccessibilité numérique de trop nombreux autres services, dans un contexte d’accélération du développement des nouvelles technologies.

Des aides à point nommé

Puisqu’il est urgent d’améliorer la mise en accessibilité du pays pour les personnes handicapées, les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de Paris 2024 doivent servir d’accélérateur afin de contribuer à rattraper le retard de la France en matière d’accessibilité des personnes en situation de handicap. Et une accessibilité tous azimuts, dans l’espace public, dans les commerces, dans les services publics ou privés.

L’ouverture le 2 novembre du fonds territorial d’accessibilité arrive dès lors à point nommé. Concrètement, les « ERP du quotidien » de petite taille TPE-PME peuvent solliciter des aides publiques de l’État, jusqu’à 50% des travaux et équipements de mise en conformité dans la limite de 20 000 euros. Afin d’impulser une vraie dynamique, 100 millions d’euros sont déployés dès la première année, en priorisant dans un premier temps les territoires accueillant des épreuves sportives.

L’indispensable évolution des mentalités

Aujourd’hui, nous devons vraiment – enfin ! – faire évoluer les mentalités sur le handicap et les personnes handicapées, en faisant de la prise en compte de la différence un facteur de cohésion sociale. A fortiori lorsque cette différence est une vulnérabilité et qu’une personne sur deux connaît ou connaîtra une situation de handicap au cours de sa vie.

Le handicap est aussi une vraie force, motrice, pour l’économie et la société. C’est en effet une source d’inspirations, d’innovations, d’opportunités et d’améliorations dans de nombreux domaines. Un exemple évident : la prise en compte du handicap pour l’accessibilité des ERP ou des transports profite à tous, ne serait-ce qu’en termes de confort, à commencer par les personnes âgées et les parents avec enfants en bas âge.

Dès la conception

C’est pourquoi il est aussi nécessaire de faire évoluer la conception des politiques publiques, avec la mise en œuvre d’une accessibilité dite « universelle », c’est-à-dire incluse à la racine, dès la conception des politiques publiques.

J’ai l’intime conviction que l’inclusion des personnes en situation de handicap, à l’instar plus largement du traitement par la majorité de toutes les minorités, des communautés par nature plus fragiles car en nombre inférieur, est indispensable pour que notre République soit véritablement libre, égalitaire et fraternelle. Répondre à la question du handicap, c’est traiter l’une des discriminations les plus massives. La fabrique de l’inclusion pour permettre aux personnes handicapées de mettre en pratique leurs droits et de participer pleinement à la vie de la société, c’est la fabrique de la cité et donc de la citoyenneté pour tous. 

C’est le plus beau des combats, celui de la République pour tous. Ce serait aussi l’un des plus beaux héritages des Jeux.

Bernard COHEN-HADAD
Président fondateur du think tank Etienne Marcel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

M'inscrire à la newsletter

* indicates required

Sélectionnez les différentes manières que vous m'autorisez à utiliser pour vous contacter.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription situé dans le bas des newsletters.

Nous utilisons Mailchimp comme plateforme marketing. En vous inscrivant, vous reconnaissez que vos informations seront transférées sur notre compte mailchimp pour être gérées.. En savoir plus sur Mailchimp.