La BPI ne sera pas un remède miracle !

La BPI ne sera pas un remède miracle !Banque publique d’investissement (BPI) : derrière ce nom un peu barbare se cache l’un des éléments les plus importants de la politique économique du gouvernement, le premier des 60 engagements de campagne de François Hollande. Jusqu’à présent, on avait surtout entendu Jean-Marc Ayrault et ses ministres défendre la rigueur budgétaire et les hausses d’impôts pour les plus riches, dont les effets pourraient être particulièrement néfastes pour la croissance française.

Dans ce contexte de crise, le gouvernement place des attentes très fortes dans la naissance de cette banque publique destinée au financement des PME, la considérant comme le “bras armé” de sa politique économique. Explications.

Lire l’intégralité de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.