Le bashing permanent n’est pas bon pour le moral des PME

Le patronat annonce une semaine de mobilisation pour exprimer l’inquiétude des entreprises dans la crise qui dure. Cette mobilisation inhabituelle est un geste démocratique salutaire. Descendre dans la rue est un droit et depuis septembre 2008, il y aurait eu mille et une autres occasions de le faire. C’est pourquoi aujourd’hui c’est un symbole. La situation économique de notre pays requiert un rassemblement de tous sur la priorité PME. Il est aujourd’hui temps que chacun balaie devant sa porte.

Le bashing de l’action gouvernementale n’est pas le fait des entrepreneurs. Les querelles permanentes de personnes qui polluent le débat public ne viennent pas du monde de l’entreprise. Comme les citoyens, les patrons sont les spectateurs impuissants d’un débat politique pauvre qui met avant des égos et fait le jeu de l’extrémisme. Et face à la mondialisation des échanges, il n’y a rien à attendre du repli sur soi ou du poujadisme économique …

Lire l’intégralité de l’article

1 thought on “Le bashing permanent n’est pas bon pour le moral des PME

  1. Bonjour, il est vrai qu’il serait temps que le gouvernement allège les taxes et les charges imposés aux entrepreneurs, les entreprises étrangères fuient notre pays pour les paradis fiscaux et rien ne semble pouvoir les en empêcher.
    A quand la mise en place de mesures efficaces pour stopper l’hémorragie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.