SEPA évitons d’aller dans le mur

Ces dernières semaines, après deux interventions ministérielles et malgré une implication forte de la Banque de France, la France qui jusqu’à présent faisait partie des bons élèves de l’Europe sur la migration SEPA est désormais en retard. À moins d’un mois de l’échéance, on ne peut s’empêcher de se poser des questions sur la situation de nos entreprises et la fluidité des moyens de paiements dans notre économie.

Lire l’intégralité de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.