Les dividendes pour les atroces capitalistes ?

Les dividendes pour les atroces capitalistesLa part des dividendes a triplé en trente ans et les entreprises françaises deviennent, elles, de plus en plus dépendantes des marchés financiers. Faut-il s’en inquiéter ? Jean Luc Mélenchon s’en désole face à notre ministre du budget plutôt satisfait de la situation.

Lire l’intégralité de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.